A notre santé !Actualités

La grippe : la vaccination pour limiter les complications

Chaque début d’automne c’est la même rengaine : la grippe arrive avec son lot de mouchoirs, d’arrêts de travail et d’infections respiratoires. Elle toucherait ainsi entre 2 et 8  millions de Français chaque année. D’ailleurs les campagnes publicitaires de l’Assurance Maladie nous rappellent judicieusement que la vaccination anti-grippale permet de sauver des vies.

Mais pourquoi se faire vacciner ?

Quel est le danger de cette infection virale épidémique et qui est particulièrement concerné ?

La grippe engendrée par le virus Influenza, est l’infection épidémique qui tue, chaque année, le plus de personnes en France. En 2016-2017, l’hiver avait été particulièrement meurtrier auprès des + 65 ans avec une surmortalité estimée à 15 000 décès. En moyenne, 1 500 à 2 000 personnes par an succombent …

La gravité des complications de la grippe explique les recommandations pour la vaccination :

Augmentation des hospitalisations, notamment en réanimation, la grippe peut engendrer des complications très graves chez les personnes les plus vulnérables :

Les complications de la grippe sont surtout respiratoires :

  • infection pulmonaire et infection de type sinusite, otite
  • bronchite aigüe, surinfection bactérienne pulmonaire grave
  • décompensation / aggravation d’une maladie chronique

Ainsi la vaccination est officiellement recommandée dans la population générale chez les + de 65 ans, ce qui réduirait la mortalité dans cette population de 70 à 80 %. L‘Assurance Maladie envoie alors spontanément un bon aux personnes concernées, leur permettant de récupérer gratuitement le vaccin anti-grippal auprès de leur pharmacien. Vous pouvez aussi vous adresser à votre médecin traitant pour une prescription vaccinale.

La vaccination est également fortement recommandée chez :

  • les femmes enceintes
  • l’entourage des petits enfants de moins d’un an
  • les professionnels de santé
  • professionnels en contact avec des nourrissons ou des personnes âgées
  • en cas de maladies chroniques : respiratoires, cardiaques, hépatiques… 

Retrouvez la liste exhaustive des indications particulières de la vaccination anti-grippale.

Mais en réalité, nous sommes tous concernés par la vaccination anti-grippale : le vaccin, très efficace, diminue très largement le risque d’infection par le virus dont les symptômes seront très atténués. On comprend aisément le bénéfice socio-économique qu’il en découle avec moins d’absentéisme au travail. Mais la vaccination permet surtout de diminuer la transmission du virus au sein de la population : se faire vacciner, c’est aussi protéger les autres ! Soyons altruistes !

N’oubliez pas que vous êtes concerné par la vaccination à travers votre profession ou votre entourage ! J’ai été scandalisée de lire que seulement 25% des professionnels de santé et professionnels de la petite enfance et du grand âge se faisaient vacciner chaque hiver. 

Alors collègues, étudiants en médecine : on va vite se faire son vaccin anti-grippal avant le début de l’épidémie !

Un commentaire pour “La grippe : la vaccination pour limiter les complications

  1. Jean-Michel SERRA

    Un sujet fort passionnant et récurrent en hiver.
    Importance de rappeler que pour les sportifs il faut éviter les activités physiques durant la phase fébrile car les risques sont non négligeables de faire une myocarde et parfois malheureusement une mort subite à l’effort.
    Sportez-vous bien

Comments are closed.