Mes études de médecine

FAQ : je réponds à vos questions sur les études de médecine.

Chose promise, chose due ! Dans ce deuxième article questions-réponses, je réponds à vos interrogations ( et vos angoisses ! ) sur le déroulement des études de médecine.

Pourquoi s’être orientée vers la médecine ?

Impossible de vous répondre en seulement quelques lignes…Pour plusieurs raisons.

 J’ai toujours été curieuse de comprendre comment fonctionne la machine extraordinaire qu’est le corps humain. La croissance, la grossesse, la maladie et la guérison… le corps humain évolue, se défend, s’adapte comme aucune machine ne saurait le faire. Cependant ce serait mentir de vous dire que devenir médecin est une vocation. Mon choix s’est fait en plusieurs étapes.   

 

  •                 Petite je dis vouloir devenir chirurgien, archéologue, hôtesse de l’air
  • A 12 ans, je suis hospitalisée ( rien de grave, no worry ;). Une semaine durant laquelle je pose sans arrêt des questions au pédiatre… pour comprendre mieux ce qu’il m’arrive.
  • Ado je veux être architecte ou ingénieure en urbanisme. Mais je continue à regarder ces séries géniales que sont Urgences, Grey’s Anatomy et Dr House ( tellement cliché mais véridique ! )
  • En terminale, il faut faire un choix. Je m’inscris au concours d’architecte de l’école de Lyon. Je suis recalée, à cause de mes résultats au Bac de français et malgré mes très bons résultats en sciences ( je n’ai toujours pas compris où est la logique entre le bac de français et les études d’archi… bref passons ). En parallèle, je contacte un chirurgien esthétique et un gastro entérologue dans le but d’avoir un aperçu du métier de médecin / chirurgien au sein de l’hôpital. Ils acceptent de m’accueillir quelques jours en observation à leur côté.

Pour être honnête, ce mini stage hospitalier me plait et je suis vexée de ne pas pouvoir passer le concours d’entrée en école d’architecture dans la ville qui m’attire. Je m’inscris en faculté de médecine, sans réellement réaliser le parcours du combattant qui m’attend. Enfin j’ai toujours voulu m’engager auprès des plus démunis, « faire de l’humanitaire » , j’envisage alors de partir en mission pendant mon cursus.

Faut il commencer à travailler les cours de PACES dès le lycée ?

Je n’ai pas été confrontée à cette situation.

Je vous conseillerai d’abord de bien assimiler vos cours au lycée (surtout en SVT, physiques et mathématiques pour avoir des bases solides en PACES ). Si vos capacités vous le permettent et si vous n’êtes pas déjà débordés par la préparation du BAC, vous pouvez effectivement envisager de commencer à travailler les matières du premier semestre de PACES.

Attention cependant à ne pas vous dégoûter/décourager trop vite car la PACES est un marathon ! .      

                

Tutorat, prépa ?

Je dis OUI.

Oui au tutorat qui permet aux étudiants de s’entrainer en conditions réelles et de se confronter aux autres, bien que les réponses soient parfois controversées.

Et oui aux prépa privées qui vous offrent un espace de travail, des entrainements supplémentaires au concours et la possibilité de poser vos questions aux étudiants des années supérieures. Ce n’est pas indispensable mais ca aide ! Cependant, il faut le souligner, le coût de ses prépa est vraiment indécent

Aller en cours en PACES ?

OUI OUI OUI.

 D’autant plus si vous avez une mémoire auditive mais surtout si vous souhaitez mieux comprendre vos cours ( et pas seulement les apprendre par cœur )

Les professeurs peuvent vous donner de petites précisions, vous transmettre leurs astuces pour mieux assimiler certaines notions. Mais personne ne vous forcera à y aller, c’est à vous de choisir !

Des techniques d’apprentissage que j’ai appliquées et qui fonctionnent ?

Je n’ai pas de technique d’apprentissage particulier. En PACES, je me suis focalisée sur la compréhension … 

car j’ai beaucoup de mal à apprendre par coeur, je retiens mieux quand je comprends la logique physiologique du raisonnement. Je me suis acharnée à travailler les matières à gros coefficients et celles où j’avais particulièrement des difficultés ( pharmacie, physique-chimie ) et fais beaucoup d’exercices d’entraînement.

Il paraît qu’il existe des techniques de mémorisation efficaces ( que vous pouvez retrouver dans des livres ou sur internet ) mais il faut prendre le temps de les mettre en place. Chacun doit trouver la technique qui lui convient. 

Comment choisir sa boite à colle ?

Pour moi, le plus important est le contenu des « colles » et la correction de celles-ci qui sera de meilleure qualité si elle est encadrée par des étudiants qualifiés et disponibles pour répondre aux questions. Un espace de travail réservé aux P1 et SILENCIEUX restent des critères de choix indispensables à mes yeux.

Des conseils à ceux qui débutent leurs études de médecine ( et leurs études supérieures en général )

Soyez déterminés dans votre choix. Il est important de garder à l’esprit ce pourquoi vous avez choisi cette filière, cela vous aidera à rester motivés tout au long de cet interminable cursus.

Un conseil pour vous motiver : allez en stage, profitez en pour apprendre concrètement, pour pratiquer et vous mettre en difficultés…   Les livres ne vous apprendront pas le contact humain !

2eme petit conseil : choisir ses stages en fonction de ses préférences mais aussi en fonction des matières enseignées pendant l’année me paraît extrêmement judicieux 😉 ( ce que je n’ai pas fais et que je regrette ! )

A tous ceux qui me demandent si les études ne sont pas trop difficiles, si cela vaut le coup…

Vous le savez déjà mais vous aimez qu’on vous le dise à nouveau… les études de médecine sont difficiles voire ingrates. On travaille beaucoup et pour un salaire d’externe ridicule ( 200 euros par mois à partir de la 4eme année ). Mais je ne peux pas vous dire quelle direction choisir. Ne vous laissez pas dicter votre avenir, faites le choix qui vous ressemble, qui vous passionne. D’ailleurs rien n’est définitif, vous pourrez toujours changer de voie !

J’ai eu des moments de doute, de découragement comme tous les autres étudiants ( enfin je crois ) mais ces études me plaisent, je me sens bien auprès des patients. Je sais aujourd’hui quel médecin je veux devenir et quelle vie je veux vivre.

Je vous conseille de vous poser les bonnes questions : votre motivation pour travailler intensément ? la longue durée des études vous convient-elle, et le fait de ne pas avoir de salaire décent avant 24 ans ? est ce que vous aimez l’Etre Humain ?

 Pour plus d’infos sur la PACES et sur mon rythme de travail… je vous invite à lire l’article suivant !

EXTERNAT

Une boite à colle dès la D2 ?

Je ne pense pas que ce soit essentiel. Mais je vous conseille de commencer dès la D2 à faire des conférences en ligne ( sur le site de sides ou autre ) afin de saisir les points essentiels de vos cours. Vous pourrez vous inscrire dans une prépa en D3.

Les années les plus difficiles :

Un peu toutes je dirais…

C’est un énorme mensonge que de nous faire croire que la première année est la plus difficile !  …………….

.

Cependant je trouve que l’externat, notamment la 5eme année, est la période la plus dense, en terme de cours et de stage… mais aussi paradoxalement le moment où tout devient concret et où l’on voit se profiler notre futur métier ce qui est vraiment motivant.

Ma journée type révisions :

Dodo le matin ( j’ai besoin de sommeil pour être concentrée dans la journée ), départ en vélo à 9h pour la prépa où je travaille, pause du midi : 40 min à la salle de sport + 30 min repas ou pause d’une heure.

L’après-midi, on continue l’ambiance festive, avec quelques pauses de 10-15min quand mon cerveau surchauffe. Si j’ai une conférence d’entrainement au concours, celle ci se termine vers 22h30, sinon je révise jusqu’à 21h30-22h. Voila pourquoi j’ai mis plus de temps que prévu à écrire ces articles ^^

Comment gérer le stress ?

Dans mon cas, le stress est un moteur.

Je travaille plus efficacement dans l’urgence. Ainsi j’ai presque besoin d’être stressée pour avancer plus vite, plus loin. Mais attention, quand le stress devient trop intense, à ne pas le laisser s’installer ( ce qui est plus facile à dire qu’à faire ).Ma solution : le sport !!! Indispensable pour se décharger des ondes négatives et transformer la fatigue psychique/nerveuse en bonne fatigue physique.

Cette année je m’astreins à un rythme de 2 séances de 40 min d’elliptique et de musculation ainsi qu’un jogging de 45 min par semaine.

Une autre solution, qui m’aide notamment quand je ne trouve pas le sommeil : des exercices de respiration.

Pendant un examen, quand je suis face à une difficulté, j’essaye de m’enfermer dans ma bulle et de ne surtout pas penser à ce que font les autres. En médecine, je m’imagine en situation face au patient, je relis plusieurs fois les questions/ l’énoncé et cela m’aide à trouver les réponses.

.

Si après avoir lu cet article, vous êtes toujours motivés à vous lancer dans des études de santé alors foncez ! Je vous encourage tous à poursuivre vos rêves mais réfléchissez bien à tous les paramètres. Etre heureux ne consiste pas uniquement en la réussite professionnelle. Et réussite professionnelle ne passe pas forcément par de grandes études.  CQFD.

14 commentaires pour “FAQ : je réponds à vos questions sur les études de médecine.

  1. Julien Répondre

    Finalement heureusement que tu as été recalée d’archi sinon tu n’aurais pas pu faire médecine et ainsi réaliser ton rêve 😉
    En tout cas le parcours est bien décris, je suis d’accord avec toi sur tous les points et aussi sur l’externat (sauf pour la paye en D2 qui n’est que de 100€ chez nous 😉 )
    Bon courage pour les ECNi !!
    Je viens de valider la 4eme année direction la 5eme année et plusieurs semaines de stages 😉
    Julien

    1. Marine Post author Répondre

      Merci !! Oui tu as raison la paye est de 120 euros environ en 4 eme année et monte jusqu’à 230 euros en 6 eme année. Bon courage à toi pour la 5ème année ! Et la suite…

  2. Camille Moulin Répondre

    Bonjour Marine 🙂
    Je me présente : je m’appelle Camille, j’ai 22 ans et je suis étudiante en 3e année de kinésithérapie après avoir fait 2 ans de PACES à la faculté de médecine de Versailles-St-Quentin (78).
    Je voulais te dire que tu avais été mon modèle en médecine et que tu l’es toujours (la meilleure miss france ever !!!). Je trouve ça super toute la com’ que tu fais autour de la santé et le sport, à travers les réseaux sociaux. Continue comme ça parce que je suis sûre que ça a un impact sur la population en général, qui n’est pas forcément dans le domaine de la santé d’ailleurs. Ton blog est super et j’y vais régulièrement. J’espère que ton témoignage sur les études médicales va pousser d’autres jeunes étudiants à se lancer dedans, pour qu’on ait des médecins (et des professionnels de santé) aussi sensibles et humains que toi :).
    J’espère que tu auras la spécialité que tu veux et j’avoue que j’aimerais bien te revoir un peu dans les médias ( si tu as l’occasion dans ta carrière professionnelle future), par exemple dans le Magazine de la santé !
    Voilà, c’est la 1ère fois que je t’écris un message et j’espère que tu le verras 😀
    Reste comme tu es, gentille, souriante, humaine, humble !!
    #TeamMarineForEver <3

    1. Marine Post author Répondre

      Merci pour ton gentil message!!!
      Je te souhaite bon courage si tu te lances par la suite en médecine 😉 c’est passionnant même si c’est difficile.
      Je reviendrai probablement dans les médias, je vous informerai si cela arrive bientôt. Bises

  3. Inès L Répondre

    Merci beaucoup Marine pour ce super article ! je suis en 1ère S ,et j’ai à la fois hâte de commencer médecine et à la fois peur mais tes conseils et ta franchise sur la dureté des études sont rassurantes car tu nous fais comprendre que c’est possible malgré tout !
    Bonne continuation
    Inès

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *