A notre santé !Gynéco & Sexo

Les contraceptifs hormonaux.

Les différentes hormones, utilisées sous plusieurs formes selon le moyen de contraception, vont agir en modifiant les paramètres de la glaire cervicale, de l’endomètre et/ou de l’ovulation. 

LES CONTRACEPTIFS OESTROPROGESTATIFS, combinant un oestrogène et un progestatif.

LA PILULE :

Aujourd’hui la pilule est le moyen de contraception le plus utilisé des Françaises, efficace si on sait l’utiliser correctement et bien toléré si on en connaît les indications et les contre indications.

Il existe plusieurs générations de pilules et plusieurs types d’hormones entrant dans leur composition.

1ere génération : encore une seule pilule sur le marché : Triella

2eme génération : recommandé comme 1er moyen de contraception, elles sont remboursées. Elles contiennent un progestatif différent selon les molécules ( lévonorgestrel ou norgestrel ).

3eme génération : ne doivent pas être prescrites en premier lieu chez une femme sans problème particulier, car elles augmentent le risque thromboembolique par rapport aux 2eme générations, et elles ne sont pas remboursées.

4eme génération : jamais prescrites en premier choix, ce sont encore d’autres progestatifs qui sont utilisés.

Voici un tableau non exhaustif des différentes pilules disponibles. 

LES PATCHS & ANNEAUX VAGINAUX OESTROPROGESTATIFS

Les patchs oestroprogestatifs ne sont pas recommandés en premier choix mais peuvent être intéressants pour des femmes qui oublient régulièrement leur pilule.

Il s’agit d’appliquer un patch sur la peau une fois par semaine. Ils sont assimilés aux pilules de 3 eme génération et ne sont donc pas remboursés, tout comme l’anneau vaginal. 

 

 

 

L’anneau vaginal quant à lui est à appliquer au fond du vagin, on le laisse en place pendant 3 semaines.

On le retire pendant une semaine avant d’en remettre un nouveau.

AVANTAGES & INCONVENIENTS DE LA CONTRACEPTION OESTROPROGESTATIVE

Ils sont efficaces si on les prend bien, sans oubli.
Ils diminuent le risque de cancer ovarien, endomètre et colo rectal.
Ils régularisent les cycles menstruels.
Ils diminuent les saignements pendant et en dehors des règles, diminuent les douleurs des règles.
et peuvent parfois augmenter le volume des seins.

Ils augmentent le risque thromboembolique.
Ils augmentent légèrement le risque de cancer du col.
Ils peuvent jouer sur la libido et l’humeur.
Ils entraînent fréquemment une prise de poids.
Ils peuvent engendrer une tension douloureuse des seins. 

LES CONTRE-INDICATIONS DES OESTROPROGESTATIFS :

Les contre indications absolues et relatives sont nombreuses : discutez en avec votre médecin. 

Je tenais cependant à vous informer de quelques contre-indications, au cas où vous seriez concernées : 

 

ABSOLUES
Grossesse ! 

Allaitement dans les 6 premières semaines du post-partum.
Thrombophlébites ou maladies thrombo-emboliques et toutes les affections exposant aux thromboses.
Les migraines avec aura oculaire.
Les fumeuses de plus de 35 ans.
Cancer du sein ou cancer de l’endomètre, confirmés ou suspectés.
Hypertension artérielle sévère…
Et d’autres problèmes de santé type : antécédents/ existence d’affections cérébro-vasculaires (ex : infarctus du myocarde,, a AVC),insuffisance rénale chronique, hyperlipidémie, diabète sévère, affections hépatiques sévères… 
RELATIVES
Age au delà de 40 ans ( sauf si très bonne santé et ne fume pas )
Obésité.
Diabète de type 1.
Fumeuses entre 30 et 35 ans.
Varices importantes.
Fibromes utérins
Et plusieurs autres situations : épilepsie, traitements associés…

LES PROGESTATIFS SEULS : LES PILULES, LE STERILET HORMONAL ET L’IMPLANT

LES PILULES PROGESTATIVES

Les pilules progestatives sont plutôt utilisées en 2eme intention, mais parfois aussi en premier choix s’il existe une contre indication à la pilule oestroprogestative. Elles ne sont pas toujours remboursées.

Les effets indésirables ont été diminués avec le développement des progestatifs microdosés, qui de ce fait sont de plus en plus prescrits. 

La prise d’une pilule progestative doit être très précise, en continu et chaque jour à la même heure.

 

L’IMPLANT PROGESTATIF

Il s’agit d’un petit embout plastique, inséré sous la peau du bras sous anesthésie locale, qui assure une protection pendant 2 à 3 ans selon la morphologie de la patiente. Il faudra évidemment penser à le changer en temps voulu ! 

Il se sentira sous la peau mais n’est pas gênant. 

 

 

 

LE STERILET HORMONAL : Mirena ou Jaydess

STOP aux idées reçues !

Les filles, je vous informe et vous confirme que le dispositif intra utérin ( alias stérilet ) est utilisable même si vous n’avez pas eu d’enfant ! En effet, un petit modèle adapté, jaydess, existe aujourd’hui et est très bien supporté par les femmes n’ayant jamais eu d’enfant. Malheureusement encore beaucoup de médecins sont réticents à l’idée de poser un stérilet à une jeune femme et informent mal leurs patientes… De même le stérilet n’augmente pas le risque d’infection sexuelle transmissible !

Voici un schéma pour comprendre où se place le stérilet. 

Avant la pose d’un stérilet, il vous sera demandé de faire des analyses pour vérifier que vous n’avez pas d’infection gynécologique. Si c’est le cas, vous serez traité et on pourra poser le stérilet par la suite.

Les dispositifs intra utérins sont remboursés à 65% par l’assurance maladie, voire même à 100% selon votre mutuelle.

La pose peut être très douloureuse ( mais c’est rapide ) je préfère vous prévenir…

 

On laisse les fils dépasser en dehors du col afin qu’ils s’enroulent autour : ils ne sont donc normalement pas gênants pour votre partenaire, même si cela arrive parfois. Il suffit alors de les faire recouper.

Le dispositif intra utérin vous protège ainsi pendant 3 ans pour le mini Jaydess et 5 ans pour le Mirena standard.

 

AVANTAGES & INCONVENIENTS DES PROGESTATIFS

Ils diminuent voire font disparaître les règles !

Ils augmentent aussi le risque de thrombose.
Ils peuvent engendrer une prise de poids mais moins fréquente qu’avec les oestrogènes.
Ils peuvent favoriser l’acné chez certaines femmes. 

LES CONTRE-INDICATIONS DES PROGESTATIFS

Les contre indications absolues et relatives des macro et micro progestatifs sont moins nombreuses que pour les oestroprogestatives : discutez en avec votre médecin. 

Voici cependant un mémo de quelques contre-indications, au cas où vous seriez concernées : cancers du sein ou de l’endomètre, l’insuffisance hépatique et les accidents thromboemboliques veineux récents. Le méningiome constitue également une contre-indication, par principe de précaution.

OUBLI DE PILULE : ce qu’il faut savoir et ce qu’il faut faire.

Dans cette situation, je vous recommande vivement de consulter votre médecin traitant, qui saura vous rassurer et vous expliquer les modalités à suivre.

Si vous avez décalé ou oublié votre pilule :
– de moins de 3 heures pour une pilule MICROPROGESTATIVE Microval
– de moins de 12 heures pour une pilule OESTROPROGESTATIVE & MICROPROGESTATIVE sauf Microval
[mks_icon icon="fa-share" color="#000000" type="fa"] Pas de panique, il suffit de prendre immédiatement le comprimé et d’enchainer votre plaquette à l’heure de prise habituelle.

Si vous avez décalé ou oublié votre pilule : 
– de plus de 3 heures pour une pilule MICROPROGESTATIVE Microval
– de plus de 12 heures pour une pilule OESTROPROGESTATIVE & MICROPROGESTATIVE sauf Microval
[mks_icon icon="fa-share" color="#000000" type="fa"] Vous devez quand même prendre le comprimé le plus rapidement possible mais il faudra prendre des précautions supplémentaires pour éviter une grossesse ! Dans cette situation il est indispensable de vous protéger par l’utilisation du préservatif et de demander conseil à un médecin, une sage femme ou un pharmacien.

Y PENSER : si vous êtes malade et vomissez dans les deux heures après la prise… votre pilule n’aura pas eu le temps d’être assimilée par votre corps et vous ne serez pas protégée !!!!

 

19 commentaires pour “Les contraceptifs hormonaux.

  1. Laura Répondre

    Bonjour Marine, je prends une pilule progestative car l’oestro progestative me donnait trop de cholestérol. Or depuis j’ai beaucoup d’acné et cela me pèse beaucoup. Mais j’ai l’impression de ne pas avoir d’alternative car je ne peux pas prendre de pilule combinée.

    1. Marine Post author Répondre

      Biensûr que tu as des alternatives : stérilet hormonal ou cuivre et préservatifs notamment. Ou encore changer de pilule. Peut être qu’une autre pilule avec des hormones différentes te donnera moins d’acné.

  2. sophie Répondre

    Je me tourne vers toi par rapport à cet article car je me pose beaucoup de question sur la contraception et je suis un peu perdu!! Je suis passée il y a 6 mois de la pillule à Jaydess pour des questions de prise potentielle de poids, de perte de libido et de contraintes (oublie). Ma gyneco n’était pas pour la pose de stérilet car elle n’était pas en accord avec mes motivations pour le changement. Elle disait que ce n’était pas lié. Il se trouve qu’après 6 mois je trouve que ma libido est arrivée quasiment à zéro. Avec ton point de vue de médecin, penses tu que cela est lié? Que penses-tu des effets secondaires des hormones? et plus particulièrement stérilet et pilule? Que me conseillerais-tu?
    Milles merci pour ta réponse et garde ton énergie et ta motivation dans ce que tu fais ça te va super bien.

    1. Marine Post author Répondre

      Difficile de te répondre par message, ta situation méritait une consultation 😉 mais Jaydess est un stérilet hormonal. Il faut savoir que les hormones libérées localement passent malgré tout dans le sang, mais à très petite dose. Cela peut influencer la libido, mais je suis d’accord avec ton médecin sur le fait qu’il peut y avoir d’autres facteurs expliquant ta baisse de libido. Si tu souhaites supprimer toute contraception hormonale pour voir si cela améliore ta libido, alors il faudra te tourner vers le stérilet au cuivre ou le préservatif par exemple.

  3. Alexiane Répondre

    Coucou, excuse moi de te déranger j’ai un problème récemment plusieurs pharmacies ont été dans l’incapacité de me délivrer ma pilule « Trinordiol » car le laboratoire ne l’a fabriquerai plus…. Je me demande si tu peux m’éclairer ou si tu n’en sais rien ?
    Merci d’avance pour ta réponse et pour ton article très utile car on est pas souvent bien renseignée !

  4. Marine Répondre

    Bonjour Marine,

    Cela fait 3 mois que j’ai le stérilet « Jaydess », sauf qu’il me fait beaucoup d’acné…
    comment puis-je faire ?

    Merci d’avance pour votre réponse.

    Marine

  5. Coraline Répondre

    Merci beaucoup pour tous ces petits renseignements, malheureusement pas assez médiatisés encore aujourd’hui, et pourtant c’est l’une des choses essentielles à savoir, c’est toujours un plaisir de lire tes articles très enrichissants, je vais partager un maximum !! 😉

  6. Anne-Sophie HAMELIN Répondre

    Coucou Marine,

    Si tu écrit un prochain article, pourrais tu parler un peu des sages-femmes s’il te plaît ? Nos compétences sont vraiment très mal connu du grand public. Nous pouvons faire tous le suivi gynéco des femmes « qui vont bien », consultation contraception, prescription de tout type de contraception , pose retrait implant, stérilet etc ….
    merci
    Anne-Sophie

    1. Marine Post author Répondre

      J’ai bien mentionné le fait que les sage femmes peuvent prescrire et faire le suivi d’une contraception dans mon article sur la contraception en générale. Mais merci pour tes précisions c’est effectivement important de souligner toutes les champs de compétence des sage femmes 🙂

  7. Anaïs Répondre

    Bonjour Marine,

    Tu dis que prendre des progestatifs seuls (notamment implant et stérilet) diminuaient voire même faisaient disparaitre les règles. Est-ce un problème, ou y a t-il un risque sur le corps au long terme de ne pas avoir de règles ?
    C’est une de mes question pour passer le cap de l’implant.

    Merci beaucoup d’avance pour ta réponse 😉

  8. Hélène Répondre

    Article très intéressant mercii! Malgré ma volonté d’arrêter la pilule Diane 35 pendant 1an j’ai décidé de la reprendre car il n’y a qu’elle qui soit efficace contre mon acnée sévère.. je me rassure en essayant d’avoir une bonne hygiène de vie à côté (sport et alim’) mais ce n’est pas facile’ et espère que cette satanée acnée va disparaitre après une 1ere grossesse.. est ce possible ? (J’ai 28ans et j’en ai depuis 15ans) d’avance merci et continue ces articles sont tous passionnant !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *