Gynéco & Sexo

Les contraceptifs non hormonaux.

LES CONTRACEPTIONS NON HORMONALES

LE PRESERVATIF MASCULIN

Le préservatif est la seule solution pour vous protéger des maladies sexuellement transmissibles qui peuvent être très graves : VIH, hépatite B, syphilis, infections à chlamydia, à gonocoques etc… Mais il faut savoir qu’il ne protège pas à 100% contre les papillomavirus et les herpès.

En latex ou en polyuréthane ( pour les allergiques au latex ), il est maintenant remboursé sur prescription médicale !!!!! Une avancée énorme pour favoriser l’utilisation du préservatif, bien qu’il serait encore mieux de rendre le préservatif gratuit. 
 Pensez à demander une ordonnance à votre médecin !

Il existe évidemment plusieurs tailles, plusieurs modèles, et même des préservatifs parfumés...

 

AVANTAGES & INCONVENIENTS DU PRESERVATIF MASCULIN 

Un des seuls moyens de protection contre les IST, avec le préservatif féminin !
Il est facile à utiliser. 

Mais ce moyen de contraception se révèle, en pratique, moyennement efficace ( voyez mon article précédent ) car il peut parfois craquer…

 

 

Bon à savoir : Bien choisir le préservatif : 

D’abord en vérifiant qu’il porte bien le marquage CE, obligatoire : il indique que le produit respecte les exigences essentielles en matière de sécurité, de santé et de protection. Souvent associé, le logo NF est une marque de certification volontaire qui garantit la conformité des produits certifiés avec les normes en vigueur, mais aussi avec les critères de qualité attendus par les clients.

Si le préservatif acheté ne porte aucun de ces deux signes, c’est qu’il s’agit d’une contrefaçon dont le maillage risque de se révéler une vraie passoire. Le plus sûr est de se le procurer en pharmacie. 

Choisir la bonne taille est également important : trop grand, il risque de glisser ; trop petit, de se rompre.

LE PRESERVATIF FEMININ

Très peu utilisés en France, ils servent de moyen de protection contre les IST, avec une meilleure efficacité que le préservatif masculin car ils protègent contre l’herpès et les papillomavirus… C’est aussi un moyen de contraception.

Ils ne sont pas constitués de latex mais de nitrile ou de polyuréthane, non allergisants.
Ils ne sont pas ( encore ) remboursés et coûtent plus chers qu’un préservatif masculin, environ 8 euros la boite de trois…

 

En pratique, il s’insère dans le vagin, même plusieurs heures avant le rapport sexuel. 
Il doit être retiré après chaque rapport. Attention à ne pas l’utiliser en même temps qu’un préservatif masculin.

 

AVANTAGES & INCONVENIENTS DU PRESERVATIF FEMININ 

Plus d’excuses Mesdames : vous et vous seule pouvez décider de votre protection contre les IST  ! 

Mais je vous l’accord son prix est assez élevé, et sa pose n’est pas évidente. 

 

 Pour ceux qui seraient maladroits : je vous ai trouvé ces super tutos vidéo qui expliquent comment utiliser correctement le préservatif masculin et le préservatif féminin. 

 

LE STERILET AU CUIVRE : Novaplus, MonaLisa ou Gynelle

Sa localisation bloque la nidation dans l’endomètre et son action locale , via le cuivre, détruit les spermatozoides. 

Comme le stérilet hormonal, il existe en plusieurs tailles et protège d’une grossesse pendant 5 ans.
Il faudra faire des analyses avant sa pose pour vérifier que vous n’êtes pas porteuse d’une infection.
La pose, qui se fait généralement pendant la période de règles, peut être très douloureuse mais elle est très rapide : en seulement quelques minutes c’est fait.

Il devrait théoriquement être proposé en premier choix quand on souhaite poser un stérilet ! 

AVANTAGES & INCONVENIENTS DU STERILET AU CUIVRE 

Zéro hormone donc peu d’effets indésirables sur la libido ni poussée d’acné, par exemple.
Mais il augmente l’intensité et la durée des règles, voire même entraîne des règles très douloureuses… il n’est donc pas recommandé chez des femmes qui ont déjà des cycles importants et douloureux.

A savoir : le DIU ( cuivre ou hormonal ) est aussi un moyen de contraception d’urgence, à poser dans les 5 jours suivant le rapport à risque !

Les contre indications ne sont pas les mêmes puisqu’il ne contient pas d’hormones !

Evidemment, votre médecin vérifiera avec vous les différentes contre indications du stérilet au cuivre : une malformation de l’utérus ( ce qui est rare ) ou un gros fibrome ( le DIU ne pourra pas être inséré ),  un col (orifice) de l’utérus trop large en raison d’accouchements multiples ou difficiles ( le DIU risque d’être expulsé ), et la tuberculose génitale. Une infection gynécologique n’est pas une contre indication définitive : il faudra guérir l’infection avant de pouvoir poser le stérilet. 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *