Tag: hygiene

A notre santé !Problèmes & quotidien

Pratiques les gels hydroalcooliques, mais pas sans danger.

 Longtemps cantonnés à l’usage professionnel dans les hôpitaux, les gels hydroalcooliques ont débarqués dans notre quotidien en 2009, année de l’épidémie de grippe A H1N1. Nous avons depuis facilement adopté ces petits flacons de gel, bien pratiques pour se désinfecter les mains sans eau ni savon, après un passage dans le métro ou avant de manger un morceau. Leur composition permet la destruction de nombreux microorganismes mais peut aussi être nocive !

A l’hôpital, j’ai moi même remarqué des effets un peu agressifs sur ma peau lors de l’usage répété des gels hydroalcooliques avec l’apparition de petits boutons et une hypersensibilité de la pulpe des doigts. C’est pourquoi je vous propose un petit récap’ pour leur bonne utilisation.

Leur composition

  • de l’alcool, sous les noms barbares d’éthanol, iso propanol ou n-propanol
  • un antiseptique
  • un emollient pour améliorer la tolérance et l’hydratation de la peau.

Utilité

Les GHA sont efficaces contre :

  • 90 % des bactéries tuées sur la surface des mains
  • contre des virus surtout « enveloppés » cad. les virus de la grippe et nombreux virus ORL, respiratoires, gastroentérite, herpès…
  • contre des champignons.

Il est recommandé d’utiliser des gels hydroalcooliques pour vous désinfecter les mains lorsque vous ne pouvez pas les laver à l’eau et au savon : après s’être mouché ( de façon glamour, toujours..), avoir éternué, après un passage dans un lieu collectif (ex : le métro adoré…), ou après avoir été en contact avec des surfaces contaminées.

Bon usage :

Attention les gels servent à la désinfection mais pas au nettoyage ! Et pour une bonne désinfection, il faut vous frotter les mains avec au minimum 30 secondes. Ne pas les rincer ni les sécher après.

Mésusage :

Généralement ces gels sont très bien tolérés sauf dans certaines situations qui peuvent entraîner des effets indésirables
Application sur peau abîmée, ca pique ou ca brûle.
Application sur une peau humide, ca augmente l’irritation.

Mais le plus gros problème des GHA reste le risque d’ingestion notamment chez les enfants. Des études scientifiques ont répertoriés nombreux accidents domestiques causés par des projections dans les yeux ou par absorption orale. D’où la bonne idée d’éviter les GHA avec des bons goûts de fruits et de privilégier ceux amers, à l’éthanol dénaturé.

On  : le côté pratique pour une désinfection de secours sur 90% des bactéries en surface des mains. Frotter au moins 30 secondes.
On aime  : les GHA ne sont pas actifs sur tous les microorganismes et ne doivent pas remplacer le nettoyage des mains classique au savon. 

Ne pas appliquer sur peau abîmée, éviter de vous frotter les yeux & surtout ne pas laisser les gels hydroalccoliques à la portée de vos enfants !